Principes fondamentaux Dao Satori Veda

 

Les 10 principes fondamentaux 
 

1. Atteindre le plus haut niveau de l’art pour servir l’humanité.

- Le pratiquant doit avoir comme aspiration profonde, celle de s'efforcer d'atteindre le plus haut niveau de l'Art de vivre selon l’esprit « Dao Veda ».

 

- Ensuite, le pratiquant doit comprendre le but de ses études des arts pratiqués, car sans objectif, il abandonnera vite.

 

- Les pratiquants du Dao Satori Veda, contrairement aux non-initiés, sont calmes, cherchent à approfondir leur pratique dans les domaines de l'esprit et du corps.

 

- Le véritable objectif du Dao Satori Veda est de guider ses pratiquants dans la vie. Les techniques sont un moyen d'atteindre un but : donner, aider, remercier.

 

- Pratiquer le Dao Satori Veda, n'est est pas pour une gloire personnelle, c'est pour que le corps soit fort, l'esprit soit sain et l'âme pure.

 

C'est aussi pour renforcer la volonté, l'énergie et l'incitation à progresser, afin de vaincre ses faiblesses, s'élever au-dessus de l'égoïsme et s'élever vers ce qui est Véritable, beau et bon.

 

Conclusion : Le pratiquant Dao Satori Veda étudie dans le but de servir et d’être utile.

 

 2.     Persévérer pour développer le Dao Satori Veda

         Bâtir des générations Dao Veda.

Le devoir du pratiquant est d'être fidèle à l'idéal du Dao Satori Veda et fidèle à la personne qui le promeut. Le pratiquant doit aider cette personne dans sa tâche.

 

Il y a deux façons de développer le Dao Satori Veda.

 

a) Persévérer dans l'entraînement pour devenir enseignant et propager les techniques et l'esprit du Dao Satori Veda

 

b) Pratiquer l'esprit « Dao Veda » dans sa vie et dans la société.
 

Dans la société: Le pratiquant « Dao Veda » est dans la famille, une personne affectueuse et active, une personne respectueuse au bénéfice de la société, un jeune généreux avec les autres, fidèle en amitié, sincère et honnête, amical et serviable

 

Conclusion : Il faut une génération moralement élevée, dépouillée de l'ignorance, des bassesses de l'âme et des faiblesses du corps pour les remplacer par l'honnêteté, la compassion et la richesse d'esprit.

 

3. ¨Être unis, respecter les ainés, aimer les disciples.

Le Dao Satori Veda doit veiller à ce qu'aucune division ne puisse germer au sein de l'école.

La haine est proscrite.

Le racisme aussi.

Chacun doit vaincre ses faiblesses, ses préjugés et ses complexes.

Tout problème si infime soit-il, doit être résolu très rapidement.

L'école ne se développera pas si des contradictions existent entre ses membres.

C'est pourquoi le participant doit être sincère, honnête et respectueux envers ses aînés et aimer ses condisciples.

 

Conclusion :

Afin d'effacer les différences multiples, pouvant exister, il faut qu'il y ait de l’amour.

 

 4. Respecter la discipline, placer le sens de l’honneur avant tout.

         La discipline de l'école n'est pas fondée sur la violence ou le despotisme.

         Elle s'appuie la droiture et conformité.

 

         Remise en cause de soi-même et préservation de l'école.

 

         La pire des punitions : reprise des grades, expulsion et annonce publique

 

         Exemple de comportement à éviter : pratiquant doué, mais qui travaille quand il le veut, qui ne reste jamais au même endroit.

 

         L'honneur doit être placé au-dessus de ses sentiments personnels. Défendre les faibles et lutter contre les injustices sont les bases du sens de l'Humanité.

 

 5.     Respecter les autres arts,

         Utiliser le Dao Satori veda pour défendre la vie et la justice

- Pratiquer le Dao Satori Veda pour la compétition ou pour être orgueilleux et mépriser les autres ne correspond pas aux principes même du Dao Satori Veda, en effet au sein du « Dao Veda », pas de compétitions au sen réel de celle-ci, mais un développement toujours plus grand pour atteindre les sommets de l’art, non pour sa gloire, mais pour transmettre et éduquer à son tour.

- Le pratiquant doit être poli et vivre en bonne entente avec tous les styles développés au sein de son cercle, mais aussi à l’extérieur

C’est la raison pour laquelle les autres pratiques utilisées à l’extérieur sont régulièrement invitées pour parler et démontrer le bien fondé de leur art !

 

- Le pratiquant « Dao Veda » s’efforcera en tout lieu de ne jamais utiliser la violence.

Il tempèrera son caractère pour demeurer calme et transmettre ce calme et son respect envers l’autre en toute circonstance.

Son arme et sa meilleure défense : la puissance de l’énergie que constitue l’amour et la bénédiction.

L’esprit est plus fort que la chair.

 

6. S'instruire avec assiduité, forger l'esprit, cultiver la vertu

 

* L'assiduité repose sur 5 points :

 

- s'instruire : apprendre de la théorie et de la pratique => philosophie et techniques

 

- demander soigneusement : quand on n'a pas compris, il faut demander des explications jusqu'à la compréhension totale plutôt que de renoncer

 

- réfléchir soigneusement : il faut bien réfléchir à ce qu'on apprend. Plus on réfléchit soigneusement, moins on commet d'erreurs

 

-raisonner clairement :

         Pour cela, il faut savoir observer, analyser, discuter et établir rapidement une synthèse.

         Plus l'esprit est habitué à cet exercice, plus on est proche de la réussite.

 

- travailler à fond : parfaire les techniques, prendre l’habitude d'être actif, apprendre en travaillant avec courage, patience et persévérance. (Expérience)

 

L'esprit repose sur 5 points :

 

- être fort             : mentalement et physiquement pour être bien équilibré

 

- être généreux    : vivre en communion avec les autres

 

- être droit            : caractère clé des arts martiaux

 

- être calme          : éviter l'impétuosité menant souvent à l'échec

 

- être astucieux    : être habile et prêt à faire face à n'importe quelle situation

 

La vertu repose sur 3 points :

 

- l'élément corps            : souplesse, mobilité, contrôle de soi, calme

 

- l'élément mental          : clarté, compassion, respect, paix.

 

- le cercle de la Voie       : complémentarité, harmonie, tolérance et amour

 

7. Vivre avec simplicité, pureté, sincérité et noblesse d'esprit

- La simplicité du membre réside dans son adaptation au milieu où il vit.

   Il n’exigera pas de choses au-dessus de ses moyens.

 

- La pureté : le membre vit au sein de la société, il se mêle aux autres.

Il doit écouter, voir et résoudre tous problèmes sans se laisser distraire par les choses qui le conduiraient hors du droit chemin.

 

- Être sincère ne veut pas dire être naïf et subir toutes sortes de pièges et tromperies.  Sa sincérité se remarquera par sa loyauté et sa fidélité.

 

- Noblesse d'esprit : Posséder la noblesse d'esprit est une chose difficile et pouvoir l'appliquer, l'est encore plus.

 

 8. Avoir une volonté d'acier, vaincre les difficultés et la violence

 

Il y a 3 sortes de volontés :

 

* volonté du roseau : facile à briser, sans objectif

 

* volonté du bois pourri : avant d'être pourri, il y a eu de la volonté, mais maintenant, elle n'est plus rien

 

* volonté d'acier : il faut la préserver de la rouille en entreprenant un traitement de fond et un entretien régulier.

 

La volonté d'acier doit passer par une période d'expérience afin de prouver l'énergie et la patience. Puis il faut la renforcer et la parfaire pour qu'elle ne soit pas soumise face à la violence

 

 

9.      Avoir une bonne perception des gens et des choses.

         Habilité dans l'action,

La perception :

Toute chose semble posséder deux faces opposées mais complémentaires et une troisième qui sert de synthèse aux deux autres.

Le pratiquant doit être clair dans ses observations pour distinguer et éclaircir tous les problèmes pour différencier le bien et le mal. Il doit reconnaître la juste valeur des gens car considérer un ami pour un ennemi serait préjudiciable.

 

Habilité dans l’action

Selon un sage penseur chinois, il y a 3 cas de grandes luttes pour devenir l'homme idéal :
1) devant la force : ne jamais s'y soumettre
2) devant la misère : le corps, l'esprit et la volonté restent imperturbables
3) devant la richesse : conserver son propre caractère, ne pas se laisser détruire par cette richesse

 

Problématique de l’action :

 

Il y a 3 types d'actions :
 

1) le type bravache :

Trop optimiste, il ne fournit jamais toute son énergie pour réaliser son travail. Lors d'une difficulté quelconque, sa solution est de se sauver et de jeter la faute sur un autre
 

2) le type vacillant :

Trop pessimiste, caractère passif qui voit l'échec avant d'entreprendre quoi que ce soit
 

3) le type exercé :

L'homme qui a ce caractère aime ses proches mais ne se repose pas dessus.

Il réagit rapidement, ne méprise jamais la difficulté et refuse de se vanter

 

10.    Avoir confiance en soi,

         Vaincre ses faiblesses,

         Être modeste et généreux,

         Toujours se remettre en cause pour progresser

 

Les 4 caractères :
 

1) victoire sur soi :

vaincre ses défauts et ses mauvaises habitudes
 

2) confiance en soi :

Définir ce qui est bon en soi

         volonté, vertu, honneur, confiance, arts et sports.

         Avoir confiance en soi pour que les autres aient confiance en nous
 

3) modestie :

être modeste et humble pour être aimé de tous
 

4) générosité :

être généreux pour être plus proche des autres

 

Conclusion :

Pratiquer le Dao Satori Veda dans la vie,

C’est pratiquer ces 4 vertus.

Néanmoins, toute faute commise peut être tolérée si dans le présent on est sincère et droit, il faut toujours se remettre en cause pour progresser