Techniques ...

 
 

Les  familles d'exercices:

 
  • la marche, 
  • la course,
  • le saut, 
  • la quadrupédie, 
  • le grimper, 
  • l'équilibre, 
  • le lancer, 
  • le lever, 
  • la défense, 
  • la natation.
  •  
  • La continuité du travail est nécessaire pour développer la résistance généralisée et en particulier le souffle, en produisant une somme suffisante de travail et en utilisant au mieux le temps consacré à la leçon.
  •  
  • Plein air:
  • L'entraînement par la Méthode Naturelle est donc un déplacement continuel pendant lequel on marche, on court, on saute, on grimpe, on lance, etc.
  • Le tout exécuté au grand air, en pleine nature, en ayant soin d'apporter à chaque exercice le degré d'importance pratique qui lui convient.
  • La course est l'exercice de base.
  •  
  • Liberté d'action:
  • Chacun "travaille" selon son rythme et ses capacités.
  • C'est voulu pour permettre l'individualisation des efforts, pour régler la dépense personnelle de travail et obtenir le meilleur rendement ou perfectionnement.
  •  
  •  Alternance des efforts contraires:
  • Comme on l'a vu, la Méthode Naturelle préconise le déplacement, constant, sous une forme quelconque.
  • Mais si la leçon se poursuit sans aucun repos absolu, ou inaction complète, il y a cependant des périodes de repos relatif.
  • Ce sont les détentes qui sont obtenues par l'alternance continuelle des efforts contraires.
  • A un effort intense succède un effort moins intense, à un mouvement des bras succède un mouvement des jambes, un effort en extension est suivi d'un effort en flexion.
  •  
  • Ce principe se trouve particulièrement bien appliqué lors de la leçon sur plateau.
  • Vague : exercice pratiqué en traversant le plateau –
  • Contre-vague : retour à la base en marchant ou en trottant, en vue d'effectuer un nouveau mouvement.
  •  
  • La variété et l'attrait:
  • Le mouvement et la combinaison d'exercices basés sur les dix familles énoncées ci-avant permettent, grâce à l'imagination du moniteur, de varier cette gymnastique à l'infini, ou presque...
  •  
  • Il faut aussi signaler l'existence du "parcours HEBERT", piste jalonnée d'obstacles les plus divers que l'on franchit sans s'arrêter de courir ou marcher.
  • Ces obstacles sont réalisés la plupart du temps en bois et cordages.
  • Ils permettent l'exécution d'un tas d'exercices mais, pour être qualifiée de "Parcours HEBERT", la piste doit avoir des caractéristiques bien déterminées. Comme le veut la méthode, la piste doit être franchie "en mouvement" et il faut donc prévoir un espace de marche ou de course permettant la récupération entre les obstacles.
  • Il faut aussi que le genre et la disposition de ces derniers permettent l'alternance et la gradation des efforts.
  • A noter encore que ce parcours tient compte à la fois du relief et de l'environnement.
  • Signalons en passant qu'un parcours Hébert ne doit pas être confondu avec une succession d'exercices "statiques" pratiqués sur certaines "pistes de santé".
  •  
  •  
  •  Voilà donc une méthode d'éducation physique active, variée, simple, de mouvement et pratiquée en plein air dans un espace relativement limité. C'est suffisant pour en faire une activité vraiment attrayante.
  •  
  • Nous la complémentons toutefois en Dao Satori Veda par d’autres pratiques sportives tant en intérieur qu’en extérieur. 
  • Comme :
  1. L’Eveil corporel
  2. Le Stretching-gym/douce- Fit bal- Pilates …
  3. Les jeux d’intérieur actifs et jeux d’extérieurs
  4. Certaines techniques issues des arts martiaux, techniques de défenses essentiellement.
  5. Techniques propres au Dao Satori Veda. 
  6. Et des activités calmes comprenant : 
  7. méditations, contemplation naturelle, admiration du beau (l’art) … équilibre alimentaire …